Alerte par email

S'abonner

Je m' abonne aux nouvelles offres:
J'aimerais:
Je recherche:
captcha 

En règle générale, les fonds propres demandés s'élèvent à 20 % du prix d'acquisition (prix de vente plus frais d'acquisition plus frais de rénovation) et les annuités ne doivent pas dépasser un tiers de votre revenu.
Le plan financier doit être élaboré par le créancier hypothécaire (p.ex. banque, assureur) et dépend de votre situation personnelle ainsi que du modèle du financement (taux d'amortissement, amortissement direct ou indirect, taux fixe ou variable, etc.)

Les intérêts hypothécaires dépendent du marché financier et pourraient changer à l'avenir.

Avec 20 % de fonds propres, les banques prêtent 65 % au 1er rang et 15 % au 2ème rang en forme d'hypothèque. Chaque fois quand vous amortissez votre hypothèque, l'annuité baisse. Le montant d'un prêt hypothécaire dépend entre autres de votre situation personnelle, du modèle de financement, de l'état du bien et de la valeur de gage fixée par la banque. La plupart de banques font les calculs avec un taux d'intérêt au 1er rang de 5 %. Actuellement les intérêts sont très bas. Profitez-en et amortissez suffisamment votre hypothèque pour éviter des mauvaises surprises quand les taux augmenteront.

© Esther Lauber, administratrice diplômée de biens immobilier DF